Alopécie 

 

La chute de cheveux ou alopécie peut être causée par plein de raisons différentes (et cumulables) tel que:

 

L'hérédité (Alopécie andro-génétique) 

Les hormones (accouchement, dérèglement de la thyroïde, taux hormones males trop élevés appelé alopécie androgenique).

Le stress

Mauvaise hygiène de vie (carences alimentaires, manque de sommeil, déshydratation) 

Traitements médicamenteux 

Perte de poids 

Maladie tel que la pelade (maladie auto-immune)

 

Il n’y a pas de solution miracle, il faudra lutter sur plusieurs tableaux que nous verrons plus bas.

 

 

Il est important de les comprendre:

 

La plus commune reste l’alopécie androgenetique. Il est important de voir si dans sa famille il y a des cas de chute de cheveux. Celle-ci est principalement causé par une sensibilité du follicule pileux ainsi qu’une hormone appelé DHT qui vient affaiblir bulbe causant l’amincissement du cheveu jusqu’a l’arrêt total de sa production. Cette hormone est le résultat de la transformation de la testosterone par une enzyme appelée 5-alpha-reductase. 

Certaines vitamines et oligo-éléments sont excellents pour bloquer la DHT tel que les vitamines B5, B6 et B12 ou même le zinc et le fer. Il est bon d’en apporte par l’intérieur (complements alimentaires) ainsi que par l’extérieur avec une routine composé de produits contenants ces principes actifs.  D’autres sont susceptible de stopper l’enzyme 5-alpha-reductase. Les aliments comme l’avocat, la tomate, les oeufs cuits, les noix, la banane, la pastèque, les graines sésame, graines de lin, thé vert sont des exemples d’alliés contre cette enzyme et la DHT.

 

 

 

L’alopecie androgenetique peut également provenir d’un arrêt du fonctionnement des cellules souches du follicule pileux. Du microneedling accompagné d’un serum contenant des cellules souches synthétisées peut être d’une grande aide mais à faire régulièrement. 

Il se peut que dans certains cas, les cycles de vie du cheveux qui sont habituellement de 3 à 6 ans environs, soient plus courts. Sachant que l'ont a la capacité de produire environs 25 cycles au cours d'une vie, si le cycle est d'une durée d'un an... la calvitie apparaîtra dès 25 ans. Cela reste plus rare chez la femme et est décelable de part la longueur maximale que peut atteindre la chevelure (12cm par an de pousse environs). Il faudra bien sur prendre en compte que le cheveu peut donner l'impression de ne pas pousser plus parce que les pointes sont cassantes et non pas que les cycles sont courts.

 

 

La seconde cause la plus reperdue est l’alopécie androgenique qui est directement liée a une chute d’hormones féminine et un taux trop élevé d’hormones males (les hommes ont tendance a perdre des cheveux mais être poilus ainsi qu’une transpiration plus important que la femme). Par exemple chez la femme enceinte, pendant la grossesse on constate une augmentation de la masse capillaire et de sa qualité suivie d’une grosse chute de cheveux après l’accouchement. Ce phénomène est lié au taux élevé d’œstrogènes pendant la gestation et de la chute du taux hormonal après l’accouchement. Il est donc primordial de completer avec un bon panel de vitamines et oligo-elements. Dans le cas d’un hypothyroïdie, il est important de se faire contrôler régulièrement par un endocrinologue et de prendre un traitement adéquat ainsi que des compléments alimentaires pour soutenir le système endocrinien (de l’iode par exemple). Il sera crucial d’avoir une routine irréprochable car même sous traitement, les symptômes sont diminués mais pas complètement disparus (la chute de cheveux étant un des symptômes principal).

Au cours de la grossesse une chute de cheveux est possible pendant la première moitié alors que la seconde moitié de la grossesse protège la femme enceinte contre la chute naturelle des cheveux. Une chute réactionnelle plus ou moins importante s'observe systématiquement à partir de la sixième semaine qui suit l'accouchement ou un peu plus tard si la femme allaite.

Certaines pilules contraceptives peuvent aggraver les chutes de cheveux, et d'autres peuvent, au contraire, les ralentir. L'arrêt ou la reprise de la pilule peuvent également modifier la croissance naturelle des cheveux.

 

Le stress du quotidien ou stress post-traumatique peut être une cause de chute de cheveux parfois très marquée. Il est important de ne pas somatiser ses emotions, de prendre du temps pour soit et se détacher/relativiser du stress professionnel et personnel. En cas de décès ou grave maladie/accident de proches, n'hésitez pas a bien vous entourer et surtout parler. Il n’y a malheureusement pas de remède pour ce genre de situation mais encore une fois le pire pour le corps et de retenir ses emotions, sa tristesse ou colère. 

Les omega 3 sont excellents pour lutter contre le stress et contribuer a la sensation de bienêtre. 15min de massage quotidien (mème à soit même) permet également de libérer des endorphines (hormone du bonheur) tout comme le sport s’il est pratiqué régulièrement. Pensez à prendre du temps pour vous et faire régulièrement des choses qui vous font plaisir. 

 

Une bonne hygiène de vie est primordiale pour la beauté des cheveux et de la peau. Hydratation, sommeil, alimentation équilibré et exercices physique. L’hydratation permet l'épaississement de la peau et un sang plus fluide pour un meilleur apport des nutriments au bulbe et une bonne prolifération cellulaire pour une pousse de cheveu plus active et une tenue plus robuste. Le sommeil est le moment ou le corps se régénère le plus. Les poils et les cheveux poussent en partie à ce moment là. Ne trainez donc pas pour aller vous coucher (même si c’est pour un direct lol) et motivez-vous en vous disant que c’est pour faire pousser vos cheveux!

Une alimentation saine et équilibrée a un impact primordial sur la pousse car c’est la source première de fabrication de vos cheveux. La « mauvaise bouffe » n’apportera pas les nutriments nécessaires ce qui provoquera des carences (pas forcement toujours visibles sur prise de sang) et produira des toxines qui participerons a l’evolution de l’alopécie. Le sport permet d’éliminer des toxines et participe au bon fonctionnement du corps.

 

 

Pour les traitements médicamenteux et autres maladies, c’est un peu plus compliqué mais une bonne routine a tous les niveaux est très fortement recommandé et être bien suivis par son médecin.

 

Une perte de poids importante entraine souvent une perte de cheveux due aux carences que celle-ci entraine. Une prise de complements alimentaires est essentielle. Un apport vitaminique par les produits capillaires utilisés sont également la clé pour palier à ce problème.

 

De façon naturelle, les cheveux des femmes ne tombent pas régulièrement et de la même façon tout au long de l'année. Il existe des variations saisonnières, et des chutes plus importantes sont observées au printemps et surtout en automne.

 

 

 

Une chute de cheveux peut donc être causée par plusieurs phénomènes mais se traite de manière plus ou moins similaire la clé étant l'assiduité et régularité.

 

Les solutions sont multiples et à combiner. J’insiste sur ce fait car ce sont tous les ingredients de la recette et on ne fait pas un gateau juste avec des oeufs. 

La lutte se fait par le biais de deux axes principaux: Le mécanique et le chimique.

 

Attention chimique ne veut pas forcement dire mauvais, dans ce contexte on parle tout simplement de l’action de principes actifs sur le problème).

 

Les solutions chimiques:

 

-complements alimentaires

-traitement médicamenteux

-shampoing stimulant vitaminé

-soin detoxifiants du cuir chevelu

-spray polyvitaminé stimulant

-PRP

 

 

Les solutions mécaniques:

 

-massage stimulant

-gommage doux du cuir chevelu

-microneedling

-casque LED

-Tricopigmentation

0